Slider
LES DOIGTS DE L’HOMME – Samedi 26 mai 2018 à 19h15

LES DOIGTS DE L’HOMME – Samedi 26 mai 2018 à 19h15

 

Biographie

DU COEUR ET DE L’ÉNERGIE

« Dans le Monde » le titre choisi pour leur premier album il y a dix ans déjà révélait la personnalité du groupe « Les Doigts de l’Homme ». Depuis, ils n’ont jamais dévié de cette ligne de conduite. Etre des musiciens à part entière sans oeillères, ouverts à tous les courants, qui ont réussi à bâtir un univers sonore propre où le swing le dispute à une certaine légèreté. Ce mariage de l’ouverture dans l’inspiration et de l’exigence dans l’interprétation, c’est la marque de fabrique d’Olivier Kikteff, le leader du groupe. Un autodidacte fan de guitare acoustique et électrique au parcours original, qui fit ses premières expériences dans le métier au Burkina Faso (aux côtés de la vedette nationale Bilaka Kora) avant de participer, de retour en France, à des formations de musique celtique.

La passion manouche viendra après et donnera le ton de ce premier disque réalisé avec le bassiste Tanguy Blum. « Les Doigts de l’Homme », groupe à cordes (guitares et contrebasse), sont nés. Et avec eux, l’émergence d’un style bien particulier fait d’incursions dans des territoires musicaux diversifiés :
gitan, flamenco, chanson française traditionnelle et même classique avec une version remarquée du « tube » de Ravel, le Boléro avec une forme d’approche décalée teintée d’humour.

Au fil des concerts, plus de 700 depuis 2004 et des albums, cinq entre 2003 et 2013, « Les Doigts de l’Homme » ont ainsi construit un répertoire essentiellement à base de compositions originales qui leur a gagné une réputation internationale se produisant dans toute l’Europe mais aussi en Afrique du Sud, Australie, Canada, Malaisie, Russie, phénomène (trop) rare pour un groupe français. « Les Doigts de l’Homme » figurent en réalité parmi les formations facilement reconnaissables dès les premiers accords. La preuve la plus éclatante en a été donnée avec « 1910 », album titré simplement de la date de naissance du génial guitariste manouche. Le groupe confirme cette singularité attachante qui leur a gagné une place bien particulière dans la riche galaxie du jazz manouche. Et l’esprit gypsy synonyme de générosité et d’aventure, est bien là au sein de ce quartet. Fidèle à la guitare manouche, Olivier Kikteff ne veut pas se laisser enfermer dans le genre. « Les Doigts de l’Homme » restent un groupe acoustique, sensible, équilibré, qui exprime sa différence en jouant ses propres compositions en créant un répertoire original.

Présentation

Les Doigts de l’Homme nous offre un virage plein de force et d’accroches pour la sortie de leur sixième album (Le cœur des vivants – Lamastrock/L’Autre Distribution). Après 13 ans de tournées et de créations en continu, une pause méritée a été source d’inspirations et de nouvelles complicités. Comme pour le précédent album, un musicien invité vient enrichir le spectre et les possibilités du nouvel album.

Le quartet à cordes s’enrichit en 2017 d’un percussionniste afin d’élargir son champ d’action et s’ouvrir à d’autres horizons.

Le quartet n’a de cesse que de continuer à surprendre par la recherche perpétuelle d’une identité qui désormais se dessine largement. Le groupe propose un voyage inédit au cœur de tout ce qui l’a nourri, restant fidèle à la dynamique manouche qui l’a fait naître. L’équipe emblématique composée des trois guitaristes (Olivier KIKTEFF, Benoît CONVERT, Yannick ALCOCER), et du contrebassiste (Tanguy BLUM) s’entoure cette fois-ci d’un percussionniste (Nazim ALIOUCHE). Concrétisation d’un désir de longues dates et de l’évolution du projet vers les musiques du monde. Un attrait certain pour les musiques africaines et latines.

Le projet tend à sortir des lignes Jazz manouche pour emprunter plus encore aux musiques du monde… Latines, africaines ou balkaniques.

Le cajon et les différentes percussions viennent diversifier, dynamiser et étoffer ce travail d’écriture basé avant tout sur la mélodie des thèmes et des solos. Les rythmes sont plus marqués et soutiennent une musique propre au groupe qui puise ses influences, non plus uniquement dans le manouche mais dans bien d’autres horizons. Balkans, afros, latins, orientaux… Comme un accès global aux ressources créatives à l’instar d’un désir d’ouverture complète sur le monde.

Précurseurs d’un style bien défini…

Précurseurs d’un style bien défini, les mélodies, arrangements et thèmes sont singuliers et restent la marque de fabrique des DOIGTS DE L’HOMME. Un travail sur le fil, entre le simple et le complexe, entre le léger et le dense. Les guitares manouches, le niveau technique et la musicalité de chacun des musiciens procurent un son parfaitement reconnaissable quelque soit le style abordé.
Cette identité, construite depuis 2004 au fil de 5 premiers albums et plus de 700 concerts à travers le monde, repose aussi sur le plaisir de créer et de jouer ensemble. Une amitié, une fraternité visible et bien palpable confère à cette équipe le profil d’un véritable groupe.

 

Line-up


Olivier Kikteff, guitare
Benoit Convert, guitare
Yannick Alcocer, guitare
Tanguy Blum, contrabasse
Nazim Alliouche, percusion

 

Liens

Page Lamastrock
http://www.lamastrock.com/les-doigts-de-l-homme/

Page Facebook
https://www.facebook.com/LesDoigtsDeLHomme/?ref=ts&fref=ts

Soundcloud
https://soundcloud.com/les-doigts-de-lhomme

Concert intégral en HD du Jazz à Vienne 2013
https://www.youtube.com/watch?v=qURYM6F5_uE

Saison acoustique « Get a Grip »
https://www.youtube.com/watch?v=hRLZasd2TxI

Extraits concert Bornéo Jazz Festival « Indifférence »
https://www.youtube.com/watch?v=MPnw2VmzVAM