Organisateurs

Organisation du festival Django@Liberchies :

Par l’asbl Pays de Geminiacum

  • +32 71 84 05 67 (Belgique) de 9.30 à 16.30
  • Communication visuelle / Web/ Food-Truck/ Bénévolat: julien.browet@geminiacum.be
  • Sponsoring/ Communication/ Relations presse et autorités publiques: laurence.vandermeren@geminiacum.be
  • Djang’Off / Logistique: delphine.jenicot@geminiacum.be

Programmation du festival Django@Liberchies

Albert Bello (Espagne): liberchies@albertbello.com

asbl Pays de Geminiacum

Né en 1998 de l’association des Communes de Pont-à-Celles et de Les Bons Villers, sous l’impulsion du programme européen LEADER II.
Si les communes étaient déjà engagées dans des processus de développement à l’échelon communal (PCDR, PCDN, PSI), l’initiative européenne LEADER II fut un véritable détonateur pour le développement d’une stratégie territoriale mais surtout pour la concrétisation de nombreux projets et l’initiation de dynamiques innovantes au niveau territorial.

Vu que les deux entités présentaient un profil géographique et socio-économique analogue, leur association fut proposée. De plus, les objectifs du programme européen rencontraient des actions communes déjà entamées avec Les Bons Villers. Lorsque les communes se sont associées, celles–ci choisirent un dénominateur commun à leur culture: le site archéologique au lieu-dit « Les Bons Villers » à Liberchies. Geminiacum est le nom du vicus (agglomération romaine) qui se trouvait à cet endroit, le long de la chaussée reliant Bavay à Tongres. Cette agglomération a été fondée vers trente avant notre ère et a été occupée jusqu’à la fin du IIIe siècle. Edifiée initialement comme relais pour les troupes romaines, elle se développa en une véritable cité et les activités économiques et culturelles s’y développèrent petit à petit. Ce site a été rendu célèbre auprès du monde archéologique par la découverte en 1970, à Liberchies, du fameux trésor d’Aurie (368 pièces d’or datant de l’époque romaine). Il a été déclaré patrimoine exceptionnel de la Région wallonne en 1992 et fait l’objet de fouilles systématiques.

Le Pays de Geminiacum est également considéré comme une terre de passage : relais routier des militaires romains et agents de la poste impériale dans le passé, sa richesse actuelle en voie de communication les plus diverses (autoroute, canal Charleroi – Bruxelles, chemin de fer, réseau RAVeL, réseau lent) et sa position géographique particulière (zone rurale proche de Charleroi et de Bruxelles) en font aujourd’hui encore une terre importante de passage.

> Plus d’infos sur notre site: www.geminiacum.be